Comment améliorer le circuit du linge en maison de retraite ?

Vous êtes ici:  Blog  /  Entretien du linge  /  Comment améliorer le circuit du linge en maison de retraite ?

Comment organiser la gestion du linge dans les maisons de retraite ou les EHPAD pour l’optimiser, la rentabiliser et gagner en qualité de service ? Voici les solutions !

Améliorer le circuit du linge en maison de retraite est l’un des défis que doit relever chaque directeur d’établissement. Les enjeux sont importants aussi bien au niveau du budget, du temps passé, de l’hygiène que de la satisfaction des résidents.

Circuit du linge en maison de retraite : enjeux, spécificités et problématiques

La fonction linge en maison de retraite a longtemps été reléguée au second plan. Les professionnels préféraient se concentrer sur leur cœur de métier.
Mais face aux dysfonctionnements et aux plaintes des résidents, améliorer le circuit du linge fait maintenant partie des principales préoccupations des chefs d’établissement accueillant des personnes âgées. Ils souhaitent offrir à leurs résidents un service d’entretien du linge de qualité, nécessaire à leur bien-être.

En effet, il ne s’agit pas uniquement de laver des articles textiles pour les restituer avec une propreté irréprochable ! Le traitement du linge en maison de retraite dépasse le simple lavage d’un vêtement et revêt un caractère plus psychologique :

  • Les résidents sont très attachés aux tenues qu’ils portent : elles ont pour eux une valeur sentimentale. Elles leur rappellent un événement (anniversaire, voyage…), une personne (avec laquelle ils ont vécu ou qui leur a offertes)... Elles sont souvent tout ce qui leur reste, puisqu’ils ont renoncé à leur maison, leurs meubles, leur animal de compagnie lors de l’emménagement en maison de retraite.

  • Il est également question de leur dignité, à leurs yeux et à ceux de leur famille, alors même qu’ils sont parfois confrontés à des problèmes de santé (incontinence, Alzheimer…). Leurs vêtements personnels les ancrent dans le présent et leur rappellent leur passé.

Un soin tout particulier doit donc y être apporté.

La perte ou la dégradation d’un habit peut vite tourner au drame et être mal vécu aussi bien pour la personne âgée concernée que pour ses proches. Maintenir l’estime de soi est essentiel dans une maison de retraite : les résidents doivent donner la meilleure image d’eux-mêmes en portant des vêtements propres et soignés, à toute heure du jour ou de la nuit.

Téléchargez le Guide Circuit du Linge : Comment éviter les risques de contamination

Logistique et qualité de prestation, un enjeu phare

En matière de linge en maison de retraite, la logistique et la qualité de la prestation restent les deux principales problématiques. Il faut veiller à :

  • Ne pas perdre des articles textiles.

  • Restituer à la bonne personne le bon vêtement.

  • Limiter les dommages causés sur le linge des résidents (accros, rétrécissement, article déteint). Cet impératif est de plus en plus difficile à respecter à cause de la multiplicité des types de textiles portés par les résidents. Si le coton était majoritaire il y a encore une quarantaine d’années, la blanchisserie en maison de retraite doit s’adapter à différentes matières (polyester, viscose, acrylique…) qui nécessitent des traitements spécifiques.

  • Avoir une hygiène irréprochable. En maison de retraite, certains textiles sont spécifiques à la gériatrie (bavoirs, articles de contention, linge pour incontinence…).

  • Avoir une rotation du stock optimale. Linge de lit, alèses, habits des résidents… Le circuit du linge doit répondre à une logistique parfaitement réglée. Il faut pouvoir changer les lits, donner des serviettes propres, permettre aux personnes âgées de s’habiller avec des tenues propres quel que soit le moment ou le besoin.

  • Optimiser les coûts. L‘entretien du linge en maison de retraite représente l’un des principaux budgets d’un établissement d’accueil.

Les limites de la blanchisserie externalisée

Faire appel à un prestataire extérieur pour s’occuper de l’entretien du linge peut être une option. Mais contrairement aux idées reçues selon lesquelles ce serait plus simple à gérer et plus rentable, ce choix comporte plusieurs désavantages :

  • Manque de flexibilité. Le temps perdu dû aux transports (aller-retour) jusqu’à la blanchisserie externe est compliqué à gérer en interne.

  • Risques accrus de perte du linge, de mauvaise qualité de traitement et d’erreur de restitution.

Pour remédier à ces désagréments qui pénalisent le circuit du linge en maison de retraite, les professionnels peuvent choisir une alternative : la blanchisserie interne.

Bon à savoir : découvrez en détail les inconvénients et avantages de recourir à une blanchisserie externalisée.

La solution : optez pour une blanchisserie intégrée en maison de retraite

Confrontés aux défaillances des blanchisseries externes et aux réclamations des résidents, certains établissements ont franchi le pas : ils ont opté pour la blanchisserie intégrée.

Par exemple, la résidence pour personnes âgées, La Villa des Collettes, avec une vue imprenable sur la Méditerranée, a définitivement adopté la blanchisserie interne, Située à Cagnes-sur-Mer dans les Alpes-Maritimes, cette maison de retraite médicalisée gère l’entretien du linge des résidents et des uniformes du personnel pour un résultat impeccable. Depuis l’ouverture de l’établissement en 2014, non seulement le circuit du linge a été optimisé et rentabilisé, mais la prestation de service a obtenu l’entière satisfaction auprès des résidents.

Intégrée au sein de l’établissement, la blanchisserie en maison de retraite peut être une véritable réussite à condition de suivre des préconisations strictes.

 

Séparez les circuits “linge sale” et “linge propre”

La blanchisserie intégrée en maison de retraite doit veiller à respecter une hygiène irréprochable. Le but est de limiter les risques de contamination du linge propre par les textiles sales. Pour atteindre cet objectif, séparez autant que possible les circuits.

Plusieurs types d’implantation sont possibles pour une blanchisserie intégrée :

  • Séparation physique totale entre la zone sale et la zone propre. Le matériel de lavage est de type aseptique et le personnel est affecté à une zone sans passage de l’une à l’autre. C’est la solution la plus sécurisante, mais pas toujours évidente à mettre en place.

  • Séparation physique avec sas. La circulation entre les 2 zones se fait par l’intermédiaire d’un sas. Des règles doivent être respectées (comme ne pas laisser ouvertes simultanément les portes d’accès des 2 zones).

  • Séparation fonctionnelle. Cette solution nécessite une organisation rigoureuse et des procédures de passage d’une zone à l’autre drastiques pour éviter tout risque infectieux.

Quelle que soit l’implantation choisie, adoptez :

  • Le principe de la marche en avant : le linge propre ne doit pas revenir dans la zone sale.
  • Les bonnes pratiques d’hygiène (lavage des mains, port de tenue de protection de couleurs différentes entre les 2 zones…) et de désinfection (des chariots…).

Définissez clairement l’organisation des processus de travail

Le personnel de la blanchisserie doit connaître précisément les bonnes pratiques et appliquer une bonne coordination entre les différentes étapes :

Circuit “linge sale” :

1. Collecte quotidienne
2. Tri dans la blanchisserie
3. Lavage

Circuit “linge propre” :

4. Séchage
5. Repassage
6. Pliage ou mise sur cintre
7. Dépôt sur les chariots de distribution
8. Livraison du linge propre dans les différents secteurs de la maison de retraite.

Formez le personnel pour qu’il soit réactif et productif sur les différents postes de la blanchisserie.

Si possible, mettez en place un protocole d’hygiène qui peut être appliqué en EHPAD et maison de retraite.

Si les processus de travail sont clairement définis, vous gagnerez en productivité, en rentabilité et en qualité de service. Chaque établissement doit trouver l’organisation propre qui lui permettra d’améliorer le circuit du linge.

Triez le linge efficacement

Quotidiennement, les articles sales sont collectés dans les différents secteurs de la maison de retraite. Dès l’arrivée des sacs en blanchisserie, les lingères doivent se charger du tri préliminaire du linge sale en fonction :

  • Du type de matière

  • De la température de lavage

  • Du degré de salissure.

Bien menée, cette opération permet d’optimiser l’entretien du linge, mais elle nécessite de bien faire attention aux possibles contaminations.

Cette étape du tri n’est pas valable uniquement avant le lavage ! Une fois les articles textiles repassés, pensez aussi à les trier en fonction du secteur de résidence. Placez-les sur les chariots par ordre de tri : la distribution dans les étages de la maison de retraite sera plus rapide et plus fiable.

Investissez dans des machines performantes

Améliorer le circuit du linge en maison de retraite ne peut s’envisager sans investir dans des machines de qualité professionnelles durables et performantes,
Vu les tonnes de linge à laver et à sécher par an, mieux vaut sécuriser votre investissement en choisissant des équipements reconnus pour leur longévité et leur fiabilité.

Optez pour des appareils hauts de gamme, quelle que soit leur utilité dans l’entretien du linge:

Misez sur des machines :

Ne faites pas des économies sur l’achat des équipements : l’avenir de votre blanchisserie intégrée en dépend.

Investissez dans des appareils professionnels fiables pour rentabiliser le circuit du linge dans votre maison de retraite et assurer la qualité des prestations.

Marquez le linge

Le marquage du linge en maison de retraite est une opération indispensable pour un circuit du linge optimal. Grâce à cette traçabilité, vous êtes sûr de distribuer la bonne tenue à son propriétaire.

Il est fini le temps où il fallait coudre des étiquettes inscrites manuellement !

Avec les moyens actuels (ordinateur, imprimante matricielle ou à transfert thermique, thermocolleuse), plusieurs options sont possibles pour identifier le linge :

  • Une identification visuelle avec des étiquettes. Enduites de colle pour une thermofixation rapide, ces étiquettes se présentent en rouleaux continus ou en rouleaux prédécoupés. Grâce à l’impression thermique ou matricielle, la lisibilité des données est standardisée.

  • Une identification informatisée (code-barres ou code à puces).

Pour améliorer le suivi du linge en maison de retraite, des solutions numériques existent :

  • Un logiciel d’édition d’étiquettes. Vous éditez les étiquettes selon vos besoins et vous obtenez un marquage impeccable.

  • Un logiciel de gestion de données. Vous stockez les informations relatives au trousseau des résidents et du personnel. Il vous permet de faire un suivi des stocks.

  • Un logiciel de gestion complète. Il répertorie tous les vêtements, leur étape dans le circuit du linge. Vous avez un système de traçabilité garanti.

Quel que soit votre choix, le marquage du linge en maison de retraite ne doit pas être négligé. C’est l’une des opérations qui permet d’optimiser le circuit du linge et d’améliorer la satisfaction des résidents.

Adaptez les finitions : pliage ou sur cintre

Chaque geste effectué par les lingères doit être pensé pour gagner du temps. L’objectif est d’éviter les manipulations chronophages :

  • Pliez les vêtements qui ne nécessitent pas de repassage (maillots de corps, chaussettes…).

  • Repassez les chemises, chemisiers, pantalons et suspendez-les sur des cintres.

Des équipements spécifiques (comme une station de repassage ou un tunnel de finition) peuvent simplifier cette dernière étape.

 

Notre conseil : choisissez des tenues de service infroissables pour votre personnel ! Ces matières modernes adaptées aux professionnels éviteront l’étape du repassage.

 

Relever le défi d’améliorer le circuit du linge dans votre maison de retraite est possible ! Opter pour une blanchisserie intégrée est la solution la plus efficace pour atteindre votre objectif. Définissez précisément les processus, formez le personnel dédié, investissez dans des équipements fiables et performants. Vous mettez toutes les chances de votre côté de gagner en rentabilité, en productivité et en qualité. Ce sont vos résidents qui vont être contents...

#
Circuit du linge : Comment éviter les risques de contamination
Gagnez en sécurité et productivité en suivant nos recommandations.
Téléchargez le guide