Masque en tissu : 3 recommandations de lavage pour les professionnels

Vous êtes ici:  Blog  /  Hygiène et Sécurité  /  Masque en tissu : 3 recommandations de lavage pour les professionnels

Un masque en tissu assure une protection certes limitée mais vitale contre les risques infectieux (...). Encore faut-il respecter des règles strictes pour s’assurer de son efficacité optimale !

Même si le déconfinement est officiel depuis plus d’un mois, les mesures sanitaires viennent juste d’être assouplies dans les EHPAD et maisons de retraite. Et pour cause, l'épidémie de Covid-19 a eu des conséquences dramatiques dans ces établissements de résidence pour personnes âgées ! La situation semble stabilisée, mais il est vital de continuer à maintenir une hygiène et une sécurité sanitaire optimale pour protéger les résidents fragiles. Le port d’un masque en tissu est l’une des préconisations. Voici 3 recommandations destinées aux professionnels pour laver et utiliser de manière sécuritaire ces masques barrières.

Les précautions sanitaires à prendre

En période de Covid-19, il est encore plus nécessaire d’appliquer des règles préventives quel que soit l’établissement d’accueil ou de résidence (centres de soins, maisons de retraite, EHPAD, centres médicaux-sociaux, crèches…) pour :

  • Garantir une hygiène irréprochable.
  • Limiter les risques de prolifération d’une épidémie.
Bon à savoir : il n’y a pas que la Covid-19 qui peut se propager rapidement. Une épidémie de gale aussi peut contaminer rapidement tout un groupe de personnes si aucune mesure n’est prise. Découvrez 3 méthodes pour traiter efficacement le linge contre la gale.

 

Le personnel doit impérativement veiller à :

Mais ces dispositions ne suffisent pas à assurer la sécurité sanitaire des personnes !

Porter des masques en tissu et des surblouses de protection par exemple est indispensable dans ces lieux :

  • Particulièrement propices à la propagation d’une épidémie. La vie en collectivité, le brassage de populations (familles, animateurs…) et la réalisation des soins favorisent les risques infectieux.
  • Où la distanciation sociale est impossible. Comment s’occuper d’enfants, les changer, les consoler, en restant à 1 m de distance ?

Les masques permettent de limiter les risques d’infection pour les soignants et pour les résidents, patients ou enfants dont ils ont la charge.

Mais il faut être très prudent car ces protections en tissu, comme le linge d’une manière générale, sont vecteurs de contamination. Les micro-organismes infectieux présents dans un masque porté peuvent contaminer facilement une personne si aucune mesure n’est prise pour assurer un lavage et un stockage sécuritaires.

Evaluez la fonction linge et le risque infectieux dans votre établissement Démarrez l'évaluation

Le masque en tissu : une protection contre la propagation du Covid-19

La polémique sur l'efficacité des masques en tissu a été virulente au début de la pandémie. Nous avons pu entendre tout et son contraire.

Mais actuellement, les chercheurs et professeurs scientifiques sont formels :

  • Un masque de protection lavable et réutilisable protège de manière limitée, c’est-à-dire pas autant que les masques chirurgicaux ou FFP2 réservés aux professionnels de santé. Il n’est donc pas destiné à ce type de professions.
  • Mais ces masques dits “grand public” assurent une protection nécessaire contre la projection de micro-gouttelettes pour soi et pour les autres. Ils filtrent de 70 % à plus de 90 % des particules égales ou supérieurs à 3 microns. Ils réduisent donc le risque de contamination.

Les masques barrières sont destinés aux personnes saines et asymptomatiques pour éviter la propagation du coronavirus. C’est pourquoi le port du masque est devenu obligatoire dans les transports en commun et dans certains commerces.

Bon à savoir : il existe 3 sortes de masques :

  • Les masques FFP2. Ces outils de protection respiratoire respectent la norme NF EN 149. Ils protègent contre l’inhalation de micro-particules et contre les micro-gouttelettes en suspension dans l’air.
  • Les masques chirurgicaux. Ces dispositifs médicaux sont produits selon la norme NF EN 14683. Ils protègent des projections de gouttelettes ceux qui les portent et ceux en vis-à-vis.
  • Les masques barrières correctement portés diminuent les risques de projection et d'absorption de gouttelettes porteuses du coronavirus.

Les caractéristiques d’un masque en tissu fiable

Il faut différencier 2 types de masque en tissu à Usage Non Sanitaire (UNS) :

  • Catégorie 1 : masques individuels à usage des professionnels en contact avec le public. Leur capacité de filtration dépasse les 90 %.
  • Catégorie 2 : masques à visée collective pour protéger l’ensemble d’un groupe portant ces masques. Ils filtrent 70 % des projections.

Le personnel des crèches, des maisons de retraite, des EHPAD ou de tout autre établissement d’accueil du public doit porter des masques de catégorie 1.

Les industriels se basent sur les recommandations AFNOR pour produire à grande échelle des masques en tissu certifiés UNS-1 :

  • Tissu 100 % coton
  • Conformité à la norme AFNOR Spec S76-001.
  • Respect des critères de filtration et de respirabilité
  • Obligation de préciser le nombre de lavages possibles
  • Avoir réussi les tests de performances effectués par des laboratoires officiels comme la DGA (Direction
  • Générale de l’Armement) et l’IFTH (Institut Français du Textile et de l’Habillement).

Si elles ne sont pas obligatoires, ces préconisations sont garantes de l’efficacité des masques barrières.

Le saviez-vous ? Certaines entreprises comme Porcher industries se sont lancées dans la production de masques barrières high tech. Ils sont réalisés dans des textiles techniques à haut pouvoir filtrant. Après avoir été testés par la DGA, ils ont obtenu la certification UNS-1, puisque leur performance de filtration atteint 97 %.

Une efficacité complémentaire

Le masque en tissu n’est pas la seule arme de défense contre la propagation du coronavirus :

  • Il doit être utilisé en complément des gestes barrières et de la distanciation sociale, et ce de manière systématique. Par exemple, appliquer la méthode RABC participe à maintenir une hygiène irréprochable du linge d’une manière générale et des masques en particulier.
  • Son efficacité est réelle à condition d’adopter de bonnes pratiques d'utilisation (ajustement, enlèvement, stockage) et de lavage.

3 conseils à suivre pour le lavage et l’utilisation des masques barrières

Un masque réalisé en tissu assure une protection certes limitée mais vitale contre les risques infectieux aussi bien pour le personnel des maisons de retraite, des EHPAD, des crèches que pour le public (résidents âgés, jeunes enfants).
Encore faut-il respecter des règles strictes pour s’assurer de son efficacité optimale !

Voici 3 recommandations officielles d’hygiène et de sécurité à appliquer de manière rigoureuse dans ce type d'établissements d’accueil et de résidence.

1. Adoptez les bonnes pratiques de lavage et de séchage

Pour garantir l’élimination définitive des coronavirus de type SARS-COV-2, l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) insiste sur l’importance de respecter un cycle de traitement complet :

  • Lavez les masques en tissu dans une machine à 60 °C avec un produit lessiviel adapté aux textiles pendant 30 minutes. La durée du lavage et le niveau de température garantissent l’efficacité du traitement.
  • Utilisez un sèche-linge à une température de 90 °C jusqu'au séchage complet. Il est impératif d'éliminer toute humidité pour éviter la prolifération de certains micro-organismes pathogènes.

Ces consignes de lavage et de séchage doivent être appliquées de manière stricte dans les maisons de retraite, EHPAD ou crèches. Elles conditionnent la parfaite hygiène des masques et leur réutilisation en toute sécurité.

2. Investissez dans des lave-linge avec programmes de désinfection performants

Seuls des lave-linge avec des programmes de désinfection peuvent garantir l'élimination des virus et bactéries. Toute une gamme de lave-linge professionnels Miele propose ces programmes en standard, pour laver et désinfecter en un cycle de 6 à 32 kg de linge.

Les premiers lave-linge professionnels offrent une capacité suffisante de 6 à 8 kg et permettent de laver efficacement 240 à 320 masques en tissu par cycle de lavage. Il s’agit notamment des machines Miele PWM 906, 907, 908 et pour les plus grandes structures, le lave-linge avec programme de désinfection PW 811 qui permet de laver 440 masques (avec sa capacité de charge de 11 kg).

D’autant plus en période de crise sanitaire, l’utilisation de machines professionnelles performantes pour laver notamment les masques en tissu est nécessaire.

L’objectif est double :

  • Préserver les textiles pour que les mailles des tissus ne s’usent pas trop vite et continuent d’avoir l’effet barrière protecteur. Pour rester efficaces, les masques en tissu ne doivent pas être lavés à de trop hautes températures ni avec des détergents corrosifs pour ne pas altérer leur pouvoir filtrant.
  • Assurer la totale élimination des micro-organismes pathogènes.

Les lave-linge avec programmes de désinfection sont la solution pour combiner ces deux obligations.

Mais attention à choisir un équipement digne de confiance ! La moindre défaillance aurait des conséquences dramatiques si les masques n'étaient pas désinfectés de manière totalement sécurisée.
Grâce à une expertise centenaire dans le domaine de l’hygiène , Miele s’impose comme la référence en la matière pour tous les professionnels.

Les caractéristiques des lave-linge professionnels avec programmes de désinfection Miele répondent précisément aux plus hautes exigences d’hygiène et de sécurité sanitaire pour éradiquer tous les virus et bactéries :

  • Programmes de désinfection thermique hautement performants. Pour assurer une hygiène maximale, le maintien en température élevée (60 °C) est assuré tout au long du lavage et du rinçage. Une option permet d’effectuer des rinçages de désinfection : le bain est réchauffé à plus de 60 °C, une action très efficace pour réduire le risque de présence de germes dans l’eau !
  • Grande stabilité de la température. Les paliers de hautes températures sont contrôlés en permanence pour garantir des résultats de lavage fiables. Grâce à ces équipements de haute performance, 100 % des bactéries et virus sont éliminés.
  • Tambour hydrogliss pour une protection optimale des textiles. Cette innovation brevetée préserve les fibres des tissus d’une usure prématurée. Les masques et surblouses conservent donc leurs propriétés de filtration et de respirabilité durant le temps indiqué par le fabricant. Et les autres textiles (draps, serviettes) conservent leur douceur.
  • De capacités de charge adaptées, idéal pour réaliser des cycles de lavage strictement réservés aux masques en tissu et aux surblouses.

Ces lave-linge avec programmes de désinfection assurent une sécurité d’hygiène maximale pour l’ensemble des textiles. Ils sont donc recommandés non seulement pour désinfecter les masques et les surblouses, mais également tout le linge au quotidien.

3. Ayez les bons réflexes d’utilisation et de stockage

Un masque lavable est efficace à condition de bien :

  • Le porter
  • L'enlever
  • Le stocker.

La sécurité sanitaire de celui qui le porte et de ceux qui sont en contact est en jeu.

Il est donc impératif de prendre des précautions à chaque étape :

  • Pour enfiler le masque, veillez à vous laver les mains préalablement. Positionnez-le sur le visage en manipulant uniquement les élastiques. Vérifiez qu’il couvre toutes les zones à risque (bouche, nez) et qu’il descend jusqu’au menton.
  • Qu’il soit en tissu ou chirurgical, le masque ne doit pas être porté plus de 4 h d’affilée.
  • Pour le quitter, utilisez uniquement les élastiques sans toucher l’extérieur du masque potentiellement souillé. Lavez-vous les mains sans attendre.
  • Pour la collecte, l’utilisation de sacs spécifiques refermables est recommandée afin de limiter la manipulation des masques contaminés.
  • Pour le stocker après lavage, conservez-le par exemple dans un emballage zippé. Cette méthode permet de préserver la propreté microbiologique du masque jusqu’à ce qu’il soit porté à nouveau.

Respectez ces consignes de sécurité et vous éviterez tout risque de propagation par inadvertance.


Porter un masque en tissu dans les établissements d’accueil et de résidence (maisons de retraite, EHPAD, crèches…) est indispensable pour prévenir les risques de propagation d’une épidémie. Mais cette protection n’est efficace qu’à condition de suivre des recommandations (entretien, stockage…) et d’appliquer en parallèle des règles d’hygiène irréprochables. Utiliser des équipements de lavage performants et dédiés à une désinfection optimale participe au maintien de la sécurité sanitaire de tous.

#
Evaluez votre fonction linge et le risque infectieux au sein de votre établissement
DÉMARREZ L’ÉVALUATION