Parole d’expert : rencontre avec Sébastien Vauclin, notre spécialiste blanchisserie

Vous êtes ici:  Blog  /  Entretien du linge  /  Parole d’expert : rencontre avec Sébastien Vauclin, notre spécialiste blanchisserie

Sébastien Vauclin est le chef de produits Miele, expert en blanchisserie pour les établissements médicalisés comme les maisons de retraite et les EHPAD. Depuis plus de 4 ans, il travaille en étroite collaboration avec ce type de structures pour répondre à leurs besoins en matière d’équipements de blanchisserie professionnels. Son expérience et sa parfaite connaissance des gammes Miele lui permettent d’appréhender parfaitement leurs problématiques quotidiennes liées à la gestion du linge et d’apporter des solutions pertinentes et ciblées.

Comment Miele évalue-t-il les besoins en blanchisserie d'un établissement de soins ?

Lorsqu'un établissement de soins contacte Miele pour investir dans un nouvel équipement de blanchisserie, la première étape consiste à se rendre sur place pour évaluer les processus de blanchisserie et les appareils utilisés actuellement.
Cette visite nous permet par ailleurs de savoir quels types de soins sont dispensés dans l’établissement et combien de résidents peuvent y être accueillis.

À partir de ces informations, nous sommes en mesure de calculer le débit potentiel de la blanchisserie lorsqu’elle atteint sa capacité maximale, et ce, en fonction des heures d’activité de la buanderie.
Cette analyse nous permet ensuite d’apporter des conseils sur l'équipement nécessaire pour améliorer le processus et le flux de linge.

Dans la plupart des cas, les maisons de retraite et EHPAD ont déjà des machines en service. Nous évaluons alors si la taille des machines est bien adaptée ou s’il peut être judicieux d'augmenter leur capacité.

Quels sont les problèmes et les préoccupations les plus fréquents que vous rencontrez dans les établissements de soins lors de l'achat de nouveaux équipements de blanchisserie ?

Le plus grand défi pour les établissements de soins est de loin le temps d'arrêt des machines de blanchisserie. Si une machine tombe en panne, le site se voit rapidement confronté à une accumulation de linge. En particulier, dans les établissements médicalisés, cela implique que des textiles potentiellement contaminés restent sur place. Cela induit un risque de propagation de maladies infectieuses dans tout l’établissement et compromet la sécurité du personnel et des résidents.

La qualité et la fiabilité des machines à laver sont vitales pour ces structures afin de garantir que le linge est parfaitement nettoyé, et ce, avec un minimum de temps d'arrêt.

Quel rôle les équipements de blanchisserie jouent-ils dans la lutte contre les infections ?

Les équipements de blanchisserie jouent un rôle important dans le processus de contrôle des infections. C’est pourquoi, toutes les machines Miele comprennent un programme de désinfection thermique. Les machines ont également leur propre système de validation intégré. Si un cycle n'a pas atteint la bonne température pour la désinfection thermique ou si la machine présente un défaut, elle émet un code de défaut pour alerter l'utilisateur. Dans ce cas, il faut faire appel à un technicien agréé car le système de chauffe peut être en cause.

Cependant, le fait de désinfecter thermiquement les articles ne signifie pas nécessairement que les taches tenaces seront éliminées. C'est pourquoi les machines Miele utilisent également un rythme de lavage différent, conçu pour éliminer toute tache ou salissure avant la désinfection. Cela permet de garantir que les articles sont parfaitement propres lorsqu'ils sont rendus aux résidents, et qu'ils sont désinfectés.

La blanchisserie dans le secteur des soins est également soumise à un certain nombre de réglementations. Il s'agit notamment de la méthode RABC (Risk Analysis and Biocontamination Control). Homologuée en mai 2003, la norme européenne NF EN 14065 a pour objectif de garantir de manière continue la qualité microbiologique du linge traité en blanchisserie. Elle instaure un système de management des risques et de maîtrise de la biocontamination basé sur l’analyse systématique des risques et la mise en place de mesures correctives si nécessaire. Sept principes fondateurs régissent la mise en place de la méthode RABC comme l’identification des dangers, la détermination des points critiques, la définition de seuils limites de tolérance, l’instauration d’un système de surveillance…

Comme les responsables de maisons de retraite doivent le savoir, les processus de blanchisserie doivent respecter les normes en vigueur à tout moment.

Quelles sont les machines les plus populaires dans les établissements de soins ?

Le choix de la machine varie beaucoup d'un établissement de soins à l'autre et dépend souvent de la taille des locaux, du volume et du type de linge et du niveau de contrôle des infections requis. Les lave-linge aseptiques sont particulièrement plébiscités. En effet, ces machines-barrière offrent des cycles de désinfection thermique efficaces pour éliminer les micro-organismes pathogènes. Mais elles présentent également 2 portes de chargement/déchargement distinctes. Ainsi, elles garantissent le respect de la marche en avant en séparant physiquement chacune des étapes afin d’éviter les risques de contamination du linge propre par le linge sale.

La plupart des établissements de soins optent pour des machines capables de traiter des charges de 11 kg ou plus. La gamme Miele Benchmark est très appréciée, de même que nos machines de 24 kg et 32 kg. Cependant, pour les résidences sénior qui permettent aux résidents de faire leur propre lessive, nos Little Giants sont également une option de choix. Ces machines de taille domestique sont très faciles à utiliser et aident les résidents à se sentir chez eux.

Quelles sont les principales caractéristiques que les établissements de soins recherchent lors de l'achat d'un équipement de blanchisserie ?

Un faible niveau sonore est une caractéristique très importante pour de nombreux foyers lorsqu'ils choisissent un équipement de blanchisserie. Les machines Benchmark de Miele ont été conçues pour être aussi silencieuses que possible - la fréquence du bruit, les décibels et les vibrations étant réduits au minimum pendant l'essorage final. Pour assurer le maximum de calme aux personnels, il est vital de pouvoir faire fonctionner les machines avec un minimum de perturbations, parfois même la nuit.

Pour les personnes travaillant dans les buanderies, la facilité d'utilisation est primordiale. Plus une machine est facile à utiliser, moins il y a d'erreurs et de lavages à refaire. Donc, moins de temps est consacré au linge, ce qui augmente la productivité et l'efficacité générale. En complément du lave-linge, les sèche-linge sont aussi pensés pour une ergonomie idéale au poste de travail. Ainsi, les séchoirs Miele peuvent être raccordés à une arrivée d’air extérieure, évitant ainsi de créer une dépression dans la pièce d’installation et améliorant le confort des opérateurs.

Avez-vous des conseils à donner aux établissements de soins lors de l'achat d'équipements de blanchisserie ?

Ne fondez pas votre décision finale uniquement sur le prix de la machine. Il est important d'examiner la qualité des machines, leur entretien et leur durée de vie. Une analyse complète du coût d’utilisation incluant l’ensemble de ces paramètres vous guidera vers le choix le plus pertinent. N'oubliez pas que les temps d'arrêt causés par des machines indisponibles affectent toute l’organisation de l'établissement. Des machines plus performantes améliorent quant à elles le rendement général.

#
Étude de cas sur l’EHPAD Fondation Pauliani : restructuration de la buanderie.
Vous envisagez de réorganiser la blanchisserie interne de votre établissement ?
Téléchargez l'étude de cas