Hygiène et Sécurité

Gagnez en sécurité et productivité en suivant nos recommandations.

Hygiène et Sécurité
Pour les professionnels (maison de retraite, foyers d’accueil, ehpad...), l’hygiène du linge et de la vaisselle est un enjeu majeur. Découvrez nos articles de blog.

Lavage des gobelets : solutions à adopter en EHPAD, crèche ou hôpital

Les gobelets réutilisables sont soumis aux mêmes exigences que toute autre vaisselle en matière d’hygiène et de propreté. Ces contenants doivent donc bénéficier d’un système de lavage et de ...

Lavage de couverture pour cheval : quelles précautions et solutions ?

L'entretien des couvertures pour chevaux nécessite des précautions particulières étant donné les propriétés spécifiques de ces textiles. Il faut préserver leur imperméabilité ou leur respira...

Lave-vaisselle professionnel : quel est le meilleur choix pour votre établissement ?

Selon la taille de votre structure et vos besoins de rendement en fonction de votre fréquentation, vous pourrez choisir la version la plus adaptée entre un lave-vaisselle professionnel et se...

Hôteliers : comment rassurer vos clients avec une communication impactante ?

Rassurer votre clientèle est dorénavant l’un de vos objectifs de communication prioritaires. Pour l’atteindre, valoriser le respect d’une hygiène stricte du linge et de la vaisselle est impa...

Lave-vaisselle semi-professionnel : solution optimale pour le petit-déjeuner

Même si vous ne proposez pas de service de restauration, vous envisagez de vous équiper d’un lave-vaisselle, par exemple pour laver les verres, bols et tasses du petit déjeuner.

Traiter les EPI pompiers dans une blanchisserie intégrée : quels avantages ?

En optant pour le traitement des EPI dans une blanchisserie intégrée directement dans la caserne, vous gagnez en flexibilité et en réactivité.

Prévention des TIAC en restauration collective : 3 mesures à appliquer

Des mesures d’hygiène très strictes doivent être mises en œuvre dans un EHPAD pour prévenir tout risque de TIAC et assurer la sécurité sanitaire des résidents.

Entretien des balais fauberts et des serpillières

Miele propose une gamme d’appareils professionnels spécialement conçus pour assurer un traitement optimal des chiffons, serpillières, fauberts et de tout système de lavage à plat.

Lave-vaisselle professionnel : quels intérêts pour les hôtels ?

Grâce aux innovations technologiques, un lave-vaisselle professionnel de dernière génération est bien plus économe en énergies. Il réduit sensiblement les factures (eau, électricité, déterge...

Masque en tissu : 3 recommandations de lavage pour les professionnels

Un masque en tissu assure une protection certes limitée mais vitale contre les risques infectieux (...). Encore faut-il respecter des règles strictes pour s’assurer de son efficacité optimal...

Lave-linge aseptique : la solution pro pour une hygiène parfaite

Dotés de programmes de désinfection spécifiques, les lave-linge aseptiques sont recommandés officiellement pour lutter contre les micro-organismes infectieux dans les textiles et assurer la ...

Hygiène de la vaisselle : des enjeux vitaux pour les personnes âgées

Le lave-vaisselle à eau renouvelée est une arme efficace contre les germes et un partenaire indispensable pour assurer l'hygiène de la vaisselle auprès des personnes âgées.

Protocole d'hygiène en EHPAD : les principes à appliquer

L’application systématique de règles strictes et de principes de base reste le moyen le plus efficace de protéger tous les individus de ces structures médicalisées ( personnes âgées, famille...

Méthode RABC : les 7 principes à appliquer en blanchisserie

Quel que soit le secteur, les facteurs de risque de contamination du linge sont nombreux : mettre en place la méthode RABC est la solution pour assurer la sécurité sanitaire des personnes et...

3 méthodes efficaces pour le traitement du linge contre la gale

Redoutée dans les établissements de santé, les maisons de retraite et les crèches, la gale est souvent peu connue et donc difficilement identifiable par le personnel. Pourtant, il est impéra...
Circuit du linge : Comment éviter les risques de contamination
Gagnez en sécurité et productivité en suivant nos recommandations. Téléchargez le guide.
Téléchargez le guide

Hygiène du linge et de la vaisselle : comment garantir la sécurité sanitaire ?

Quels que soient les établissements d’accueil ou de résidence (Ehpad, maisons de retraite, foyers d’hébergement, hôpitaux, crèches…), ils sont tous confrontés à la même problématique. Comment assurer la sécurité sanitaire des personnes ? Garantir une hygiène du linge et de la vaisselle irréprochable pour éviter toute contamination infectieuse est un défi de tous les instants dans ces lieux à risque. Découvrez les dangers et les solutions pour les parer ! 

 

Hygiène du linge et de la vaisselle : les enjeux et les problématiques

Dans l’ensemble des lieux d’accueil et de résidence, les exigences en matière d’hygiène du linge et de la vaisselle sont strictes. Et pour cause, la santé des personnes est en jeu !

Les conséquences sont sans appel en cas de défaillance :

  • Les inspections des services de contrôle sanitaire n’ont aucune marge de tolérance. Par exemple, dans une maison de retraite, si l’Agence régionale de santé détecte un manquement grave en matière d’hygiène du linge, elle remet un rapport au préfet. Il peut formuler des injonctions administratives, voire faire fermer provisoirement l’établissement.
  • Les clients ou résidents sont tout aussi intolérants si la qualité du service de linge ou l’hygiène de la vaisselle n’est pas au rendez-vous. Ils désertent les établissements défaillants.

Des enjeux importants pour les professionnels

Garantir une bonne hygiène de la vaisselle et du linge est impératif dans les établissements qui accueillent des personnes. Cela permet de :

  • Préserver la bonne santé des personnes (résidents, clients ou personnel). Une mauvaise gestion de l’hygiène aurait des conséquences dramatiques. C’est particulièrement vrai dans les maisons de retraite, car les résidents âgés sont bien plus fragiles et les complications plus graves. Il en est de même dans les crèches car les jeunes enfants sont moins immunisés contre les maladies infectieuses.#
  • Maintenir la bonne réputation des établissements. L’hygiène du linge et de la vaisselle doit être d’une qualité irréprochable. C’est un argument qui fidélise les clients d’un hôtel et qui rassure les patients d’un hôpital ou les résidents d’une maison de retraite. Imaginez les conséquences si un hôtel négligeait le traitement du linge et de la vaisselle. Trouver des serviettes sales et des tasses mal lavées suffirait à des clients pour ne jamais revenir dans cet établissement et lui faire une très mauvaise publicité. Alors s’ils subissaient une contamination microbiologique suite à une défaillance dans le circuit du linge ou le traitement de la vaisselle, les répercussions seraient encore pires !

Respecter les normes : un impératif

Quel que soit l’établissement, public ou privé, accueillir des personnes implique de se plier aux règles d’hygiène du linge et de la vaisselle en vigueur.

Par exemple, pour l’entretien du linge, les établissements de santé ou de tourisme doivent respecter une réglementation très stricte et répondre à certaines normes AFNOR (Association Française de Normalisation) comme :

  • La norme BP G07-223 (novembre 2004) : Textiles – Textiles traités en blanchisserie – Référentiel de bonnes pratiques professionnelles.
  • La norme NF EN 14065 (décembre 2016) : Textiles - Textiles traités en blanchisserie - Système de maîtrise de la bio contamination. Elle explique la meilleure approche de management pour permettre aux blanchisseries de garantir la qualité microbiologique du linge.

Ces normes sont des garde-fous pour limiter les risques de contamination et adopter les bonnes pratiques en matière d’hygiène.

Le saviez-vous ? Les normes en matière d’entretien des masques en tissu sont strictes pour les professionnels. Ne passez pas à côté : découvrez les 3 recommandations de lavage pour les masques dans le milieu professionnel.

 

Les problématiques du circuit du linge

L’objectif à atteindre en matière d’hygiène du linge est de :

  • Limiter la prolifération et la dissémination des micro-organismes issus du linge sale. Il faut éviter à tout prix de contaminer l’environnement, le matériel et les personnes.
  • Protéger le linge propre de toute contamination.

Mais la circulation du linge dans un établissement d’accueil ou de résidence est particulièrement soumise aux risques infectieux et complique le maintien d’une hygiène irréprochable.

Par exemple, la gestion du linge en établissement de santé présente plusieurs facteurs qui peuvent compromettre l’hygiène et la sécurité sanitaire des personnes.
À chaque étape de traitement du linge, les risques de contamination ou de prolifération de micro-organismes présents dans les textiles sales sont élevés :

  • la collecte
  • le conditionnement et le stockage dans l’établissement
  • le transport vers la blanchisserie (interne ou externe).
  • le tri des sacs de linge sale
  • le transport et le stockage du linge propre dans le service utilisateur
  • la distribution.

Dans une clinique, les personnes, le matériel et les matières se déplacent via des voies communes, Le croisement des circuits de linge “sale” et “propre” amplifie le risque infectieux.

Le constat est le même dans les maisons de retraite, où la propagation des infections liées à une mauvaise hygiène est majorée :

  • par la vie en collectivité. Les résidents âgés ont moins de facilités à respecter des mesures d’hygiène. Par exemple, la perte d’autonomie favorise les escarres, sources d’infections, et les maladies psychiques (Alzheimer) diminuent les facultés de se plier aux règles d’hygiène.
  • par la diversité des intervenants (animateurs, familles, personnel…). La multiplication des déplacements favorise la prolifération de micro-organismes si des règles d’hygiène ne sont pas appliquées.
  • par la réalisation de soins. L’environnement, le personnel et le matériel sont vecteurs d’infections.

Un protocole d’hygiène en Ehpad doit être systématiquement et rigoureusement appliqué pour faire barrière aux nombreux risques infectieux.

Hygiène de la vaisselle : les facteurs de risque

Tout comme pour le linge, l’hygiène de la vaisselle ne peut être maintenue que si les circuits “propre” et “sale” sont séparés.

Les risques de contamination de la vaisselle sont élevés notamment :

  • par la présence de déchets alimentaires. Ils représentent une source majeure de prolifération infectieuse. Une mauvaise gestion des déchets accroît les risques (présence de rongeurs ou d’autres nuisibles porteurs de maladies).
  • si la vaisselle propre est en contact avec la vaisselle sale.
  • si la vaisselle n’est pas nettoyée de manière optimale. L’utilisation d’appareils avec un programme de nettoyage à températures élevées et un système d’eau renouvelée permet d’éviter les infections de manière systématique.

Directeur d’un hôtel, vous hésitez sur le choix du lave-vaisselle à adopter ? Pour connaître les avantages de choisir un lave-vaisselle professionnel, consultez notre article dédié.

 

Les solutions pour assurer la sécurité sanitaire des personnes en matière d’hygiène

Les multiples facteurs de risque présents dans les établissements d’accueil et de résidence rendent difficile le maintien d’une bonne hygiène du linge et de la vaisselle. Mais certaines précautions et actions ont fait leurs preuves pour obtenir de bons résultats en la matière.

Optez pour la marche en avant

Une bonne organisation est capitale pour garantir l’hygiène du linge et de la vaisselle et la sécurité des personnes.

Qu’il s’agisse du linge ou de la vaisselle, appliquez le principe de la marche en avant. Il permet de limiter les contaminations croisées en établissant un flux circulaire strict :

  • La zone sale ne côtoie jamais la zone propre.
  • Les articles propres ne doivent jamais retourner dans la zone sale.

Il est donc important de réfléchir à l’aménagement des locaux (blanchisserie, coin cuisine) pour optimiser le sens de circulation. Grâce à la marche en avant, vous remplissez vos obligations d’hygiène et de sécurité sanitaire.

N’oubliez pas de sensibiliser votre personnel aux bonnes pratiques et d’adapter les locaux pour maintenir une qualité d’hygiène maximale !

Par exemple, pour le linge, séparer les circuits “propre” et “sale” ne suffit pas, Voici d’autres recommandations :

  • Manipulez les textiles avec précaution : évitez de mettre en contact le linge sale et les tenues de travail.
  • Utilisez des chariots pour transporter les sacs de linge sale. Il faut éviter à tout prix de traîner ces sacs de collecte au sol.
  • Désinfectez après usage et quotidiennement les chariots et les locaux de stockage.
  • Maîtrisez le temps de stockage des sacs de linge sale. Adoptez une gestion chronologique avec le principe : premier sac arrivé, premier sac trié, puis lavé. Vous évitez ainsi tout risque de proliférations bactériologiques.
  • Choisissez des secteurs “propre” et “sale” éloignés. Ces locaux doivent être aérés et tempérés pour éviter la prolifération des micro-organismes.
  • Séparez les espaces “linge propre” et “linge sale” dans la blanchisserie et maîtriser les flux d’air entre les deux.
  • Dédiez une équipe à la collecte du linge sale et une autre à la distribution du linge propre. Si la même équipe s’occupe des 2 zones, elle doit suivre des règles d’hygiène strictes (douche, changement de tenue, lavage des mains) et un ordre chronologique précis (se charger du linge propre puis du linge sale).

Misez sur les 7 principes de la méthode RABC pour une hygiène du linge impeccable

Mettez en place une démarche qualité selon la méthode RABC : vous améliorerez de manière significative vos résultats en matière d’hygiène du linge.

Cette méthode d’analyse et de maîtrise des risques (Risk Analysis and Biocontamination Control en anglais) s’articule autour de 7 principes :

  1. Analyser les dangers microbiologiques associés aux processus, au produit et au personnel dans le circuit du linge.
  2. Déterminer des points de maîtrise pour les dangers identifiés - il s’agit des étapes où une mesure de maîtrise doit être appliquée afin de contenir, éliminer ou réduire le risque de biocontamination.
  3. Définir le niveau cible et la tolérance pour chaque point de maîtrise.
  4. Mettre en place un système de surveillance des points de maîtrise.
  5. Prévoir des actions correctives s’il y a dépassements de limites critiques.
  6. Établir des procédures de vérification du système RABC.
  7. Établir et maintenir à jour la documentation qui garantit la traçabilité des actions effectuées.

Pour aller plus loin, découvrez en détail les principes de la méthode RABC à appliquer en blanchisserie.

 

Adoptez la méthode HACCP pour sécuriser l’hygiène de la vaisselle

Selon le même principe que la démarche RABC, la méthode HACCP (Hazard Analysis Critical Control Points) s’applique dans la cuisine des établissements d’accueil.
L’objectif est de maîtriser les risques microbiologiques et de garantir une hygiène maximale.

Les principes fondamentaux de cette méthodologie sont :

  1. L’analyse des dangers à chaque étape
  2. La détermination des points critiques
  3. La définition des seuils critiques ou niveaux de tolérance pour maintenir la sécurité alimentaire et sanitaire
  4. L’établissement d’un système de surveillance des points critiques avec des procédures de contrôle
  5. La mise en place d'actions correctives en cas de défaillance
  6. La vérification de la bonne application de la méthode sur le terrain
  7. La rédaction d’une documentation qui répertorie les procédures d’HACCP.

Investissez dans des appareils professionnels performants et certifiés pour leur efficacité

En matière d’hygiène, vous ne pouvez faire l’impasse sur la performance des appareils utilisés !

Misez sur des équipements professionnels qui répondent à des exigences d’hygiène strictes comme les exemples suivants :

  • Un lave-linge aseptique. Il assure une hygiène du linge maximale avec des programmes spécifiques (désinfection thermique et thermochimique) adaptés au traitement des textiles des établissements de santé et des maisons de retraite. Cette machine barrière lave et désinfecte les textiles porteurs de micro-organismes pathogènes avec des températures élevées pendant un temps suffisant. Si nécessaire, l’ajout de produits désinfectants chimiques finit d’éliminer tout risque infectieux.
  • Un lave-vaisselle à eau renouvelée. Ses caractéristiques permettent d’assurer une hygiène de la vaisselle sans faille : températures de lavage élevées, programme de désinfection thermique, filtration intensive du bain de lavage, eau propre et fraîche pour la phase de nettoyage et de rinçage…

Pour en savoir plus sur ces machines professionnelles, découvrez en détail les caractéristiques du lave-linge aseptique et le rôle du lave-vaisselle à eau renouvelée.

 

Grâce à ces machines innovantes avec des grandes capacités de chargement en un minimum de place, vous serez sûr de proposer une hygiène de la vaisselle et du linge de qualité. Et vous ne rognez pas sur la qualité visuelle ni sensorielle puisque ces appareils durables ont des programmes spécifiques pour préserver le linge et garantir la brillance de la vaisselle.

Misez sur une hygiène garantie à 100 % avec des équipements aux performances hygiéniques reconnues scientifiquement

Pour être sûr d’obtenir des résultats à la hauteur de vos exigences et du contexte de crise sanitaire, une solution existe. Choisissez des machines professionnelles dont :

  • Les performances en matière d’hygiène sont prouvées scientifiquement.
  • Les tests d'évaluation ont été effectués par un organisme indépendant.  

Ainsi, vous avez la garantie, preuves objectives à l’appui, que l’appareil en question élimine efficacement les agents pathogènes.

Par exemple, certains lave-vaisselle à eau renouvelée Miele Professional se sont vus décernés la certification “qualité hygiène testée” de niveau 3 (or). C’est l’institut InFluenc_H (Institute for Integrative Hygiene and Virology), un établissement indépendant, qui a mené des tests. Ils ont prouvé notamment que le lave-vaisselle PG 8057 TD élimine plus de 99,9 % des virus enveloppés (comme la Covid-19) et non enveloppés dans les conditions suivantes : utilisation du programme VarioTD et des produits lessiviels ProCare Shine 10 A, 11 OB et 12 GC de Miele Professional. En effet, c’est l’association d’un cycle de désinfection thermique et de détergents adaptés qui permet d'éradiquer complètement tout type de virus et bactéries. Le cycle VarioTD  a d’ailleurs reçu le label d’excellence (niveau 4) au vu de ses résultats d’exception en matière de désinfection,

Cette certification d’hygiène prouvée et garantie est un gage de fiabilité. Vous pouvez faire confiance aux équipements Miele Professional certifiés : ils participent activement et efficacement à préserver la santé de votre public.

Assurer la sécurité sanitaire des personnes est un défi que doivent relever au quotidien les établissements de santé et d’accueil. Mais en suivant certaines préconisations et normes, en optant pour une organisation adaptée et en s’équipant des meilleures machines, garantir l’hygiène du linge et de la vaisselle est possible.